Si vous n'étiez pas pilote de course, que seriez-vous ?

Si je n'étais pas pilote de course, j'aimerais être un

Entrepreneur. Depuis mon plus jeune âge j'ai toujours voulu  posséder ma propre entreprise. Restaurants et nutrition sportive  seraient les deux domaines qui m'intéressent.

Avez-vous des pré-course superstitions ?

Auparavant, j'étais très  superstitieux, mais cela a  quelque peu diminué. Quelques choses qui restent partie  de mon rituel d'avant course serait toujours de mettre  j'ai mis ma gauche  gant en premier, et toujours en serrant mon épaule droite  attachez-vous en dernier.

Qu'est-ce que tu  circuit préféré ?

Hmm.. Circuit de course préféré. Cela dépend en quelque sorte de la façon dont je l'apprécie. En ce qui concerne la conduite pure, je devrais dire Monaco parce que j'adore les circuits urbains et quand vous faites un tour là-bas à la limite, c'est incroyable.  Quand il s'agit de pistes incroyables à conduire, mais aussi fantastiques  'compétitivité', je dirais Spa-Francorchamps et Road America.

Qui admirez-vous le plus ?

Mon père bien sûr.  À l'époque, les choses étaient un peu différentes. Quand il a commencé, il n'avait absolument rien et a atteint le sommet du sport automobile.  Son histoire est absolument inspirante.  Il devrait absolument écrire un livre parce que son histoire est vraiment incroyable.

Derrière chaque homme fort se cache une femme forte en l'occurrence ma mère.  J'admire son esprit positif inébranlable.  Elle était toujours là pour moi quand mon père était parti courir.  Il n'était à la maison que 40 à 60 jours par an, alors elle devait s'occuper du petit garçon fou.

Qu'est-ce que tu  circuit préféré ?

Comme tout le monde, je dirais la Nordschleife.  Mais je ne considère pas cela comme quelque chose pour les « êtres humains normaux » (rires).  Mais en tant que piste de course "normale", je dirais que c'est définitivement le Mugello.  C'est juste incroyable là-bas.  C'est une piste à l'ancienne avec des virages rapides. Tout ce que je peux trouver l'amour en tant que chauffeur au Mugello.  Malheureusement, je n'y ai couru qu'une seule fois, mais j'espère que cela changera à l'avenir.

Qui admirez-vous le plus ?

La personne la plus importante que j'admire serait  être définitivement mon grand-père. C'est un coureur et un homme d'affaires incroyable qui m'a soutenu dès le début. S'il n'y avait pas eu de lui, il n'y a aucune chance que je sois arrivé à ce point de ma carrière. En ce qui concerne  athlètes que j'admire, je dirais que j'ai toujours admiré Alex Zanardi. À mon avis, il est un athlète de classe mondiale et un être humain dans tous les aspects.

Nourriture préférée?

Quand il s'agit de nourriture, j'en suis juste un grand fan en général ! Je suppose que je dois dire que la cuisine mexicaine et la cuisine italienne sont mes deux meilleurs. Je pourrais vivre de cela pour le reste de ma vie sans aucune plainte.

Dans quelle série aimeriez-vous le plus courir ?

Mes plans pour la saison 2016 sont assez difficiles à battre.

Si je devais choisir une autre série, je  aime vraiment faire la course

soit dans le  Championnat du monde d'endurance FIA

ou la série complète Blancpain Endurance/Sprint

Quelle voiture de route conduisez-vous ?

Je conduis actuellement ma première et unique voiture de route que j'aie jamais possédée,  Une Mazdaspeed 3 ! C'est une explosion absolue.  Je crois que dans l'UE, elle est connue sous le nom de Mazda 3 MPS .

Le moment de course le plus mémorable ?

J'ai eu la chance d'avoir quelques grands moments dans ma carrière.

  Si je devais le réduire à un instant, je devrais  dire avoir remporté la course du Trophée Walter Hayes à Silverstone en 2009.  C'était ma première expérience en Europe, ma première course en Formule Ford et ma première course en voiture de formule sous la pluie. Et arriver en tête me fait toujours sourire rien que d'écrire à ce sujet..!

Avez-vous des tatouages ?

Négatif, je n'en ai pas...... pour le moment !