jordanie taylor

Si vous n'étiez pas pilote de course, que seriez-vous ?

Je ferais probablement quelque chose dans l'armée. J'ai toujours été fier d'être américain, donc je pense que servir mon pays serait mon premier choix.

Avez-vous des pré-course superstitions ?

Je pense que tout le monde a quelque chose. Je mets toujours ma bonne chaussure et mon bon gant en premier, puis j'essaie de tout mettre dans le même ordre. Mon ingénieur chez Wayne Taylor Racing est aussi très superstitieux, il porte toujours la même paire de chaussettes et de sous-vêtements le jour de la course.

Qui admirez-vous le plus ?

Dans ma vie, je dirais mes parents. Mon père a couru pendant 30 ans et a eu beaucoup de succès, remportant Le Mans, les 24 Rolex à deux reprises, les 12 Heures de Sebring, Petit Le Mans et deux championnats. Alors pour une carrière, je l'admire. Pour la vie de tous les jours, je me tourne vers ma Maman. C'est elle qui a gardé notre famille unie tout au long de nos folles vies de course. Elle aide toujours les autres et elle est toujours heureuse. Ce n'est pas une chose facile de garder ce bonheur, alors j'admire  la vie qu'elle mène et comment elle s'y prend.

Qui admirez-vous le plus ?

Mon père bien sûr.  À l'époque, les choses étaient un peu différentes. Quand il a commencé, il n'avait absolument rien et a atteint le sommet du sport automobile.  Son histoire est absolument inspirante.  Il devrait absolument écrire un livre parce que son histoire est vraiment incroyable.

Derrière chaque homme fort se cache une femme forte en l'occurrence ma mère.  J'admire son esprit positif inébranlable.  Elle était toujours là pour moi quand mon père était parti courir.  Il n'était à la maison que 40 à 60 jours par an, alors elle devait s'occuper du petit garçon fou.

Qu'est-ce que tu  circuit préféré ?

Comme tout le monde, je dirais la Nordschleife.  Mais je ne considère pas cela comme quelque chose pour les « êtres humains normaux » (rires).  Mais en tant que piste de course "normale", je dirais que c'est définitivement le Mugello.  C'est juste incroyable là-bas.  C'est une piste à l'ancienne avec des virages rapides. Tout ce que je peux trouver l'amour en tant que chauffeur au Mugello.  Malheureusement, je n'y ai couru qu'une seule fois, mais j'espère que cela changera à l'avenir.

Qu'est-ce que tu  circuit préféré ?

J'ai deux favoris, Road Atlanta et Watkins Glen. Ce sont des pistes à grande vitesse qui demandent beaucoup d'engagement. Ils me rappellent les pistes de course de la vieille école qui sont à grande vitesse et ont toujours ce sentiment de danger. Ils ont tous les deux de gros dénivelés et tous les types de virages différents, c'est donc un défi pour les pilotes et les ingénieurs. La plupart des nouveaux morceaux de nos jours sont assez basiques, ces morceaux ont du caractère.

Nourriture préférée?

Je suis un grand petit-déjeuner. Je pourrais manger des œufs et du bacon à chaque repas de la journée, ou des pancakes aux myrtilles, ou du pain doré… J'apprécie aussi un bon steak.

Dans quelle série aimerais-tu le plus courir ?

Supercars V8. Je pense que les courses là-bas sont fantastiques. Les voitures sont cool, elles ont un grand terrain et une énorme base de fans. Je le vois comme une série de type NASCAR sur les parcours routiers. Les voitures ont l'air d'être géniales à conduire, avec peu d'aéro, donc la course est toujours très serrée et difficile.

Le moment de course le plus mémorable ?

Je dirais que j'ai eu deux grands moments dans ma carrière. Le premier était de remporter le championnat Grand-Am DP 2013. C'était mon premier championnat majeur. Le second remporterait la catégorie GTE-Pro au Mans en 2015 avec Corvette Racing. Ce fut les montagnes russes émotionnelles d'un week-end. La voiture sœur était tombée en panne lors des essais, alors l'équipe est entrée dans la course avec une seule voiture. Personne n'a fait d'erreur pendant la course et nous avons pu gagner la course avec une seule balle dans le pistolet. 

Quelle voiture de route conduisez-vous ?

Ma voiture de tous les jours est un camion GMC Sierra 1500. J'ai aussi une Corvette Stingray C2 de 1965 que je conduis de temps en temps. Il a tendance à tomber en panne, alors j'essaie de ne pas m'éloigner trop de chez moi. 

as-tu des tattoos?

Non, non  tatouages.

Pour Jordan la rock star cliquez ici .....!!!