90 secondes avec...

 

Richard Bradley

90 secondes avec le vainqueur du Mans, Richard Bradley

Que seriez-vous si vous n'étiez pas pilote de course ?

 

Je serais conducteur de train ! De préférence au Royaume-Uni et de préférence pour un opérateur qui travaille sur les lignes de banlieue de Londres, idéalement South West Trains.

 

Avez-vous des superstitions d'avant course ?

 

Je n'ai pas de superstitions d'avant course car je pense que peu importe la situation, mon travail est toujours le même.

 

Quel est votre circuit de course préféré ?

 

Mes circuits préférés sont Suzuka et COTA, principalement en raison de la section esses à grande vitesse dans le secteur un dans les deux. Lorsque vous les obtenez correctement, cela fait particulièrement du bien!

 

Qui admirez-vous le plus ?

Je suis un grand admirateur de Michael Schumacher tout simplement parce qu'il est le pilote le plus titré de l'histoire de notre sport et que tout le monde aimerait l'imiter et son succès.

Nourriture préférée?

 

Mon plat préféré est le sushi, en particulier le saumon et le thon, mais j'ai aussi du mal à résister à Eton Mess !

 

Dans quelle autre série aimeriez-vous courir ?

 

En fait, je suis vraiment content d'où j'en suis avec le WEC et l'IMSA ! Peut-être que le seul championnat que je voudrais ajouter serait le Super GT500. J'ai la chance d'avoir fait de la Super Formula et j'ai donc un goût prononcé pour les voitures incroyablement rapides et à cause de cela, combiné à de nombreuses autres raisons, je n'ai pas vraiment d'intérêt pour la F1.  

 

Quelle voiture de route conduisez-vous ?

 

Comme je ne suis pas au même endroit depuis très longtemps et que je passe la plupart de mon temps à voyager quand je retourne en Angleterre, j'utilise la fidèle Skoda Fabia de ma mère, ce qui est bien, à part le fait qu'elle n'a pas de verrouillage central !

 

Le moment de course le plus mémorable ?

 

Mon moment de course le plus mémorable a été définitivement de gagner Le Mans et de décrocher la pole pour la course en 2015. La gagner va de soi, mais y décrocher la pole avec le premier tour de la session de 6 heures était très agréable. Tous les pilotes de course ont un ego et veulent d'abord se qualifier  et donc faire ça sur la plus grande étape de toutes était très spécial, même si dans la course au Mans cela va vers très peu.

 

Avez-vous des tatouages, si oui lesquels et où (soyez honnête !) ?

 

Je n'ai pas de tatouages :)

Richard a commencé à courir en kart en 2000. Après de nombreux résultats et championnats réussis, Richard est passé aux voitures en 2010 en remportant le championnat du Pacifique de Formule BMW au cours de son année de recrue.

À partir de là, Richard a signé pour TOM'S pour les saisons 2011 et 2012 de Formule 3 japonaise, terminant respectivement 5e et 4e du championnat tout en faisant ses débuts au Grand Prix de Macao en 2011 en terminant 9e.

En 2013, Richard est diplômé de la Super Formula japonaise pour KCMG et a profité de sa première aventure dans les prototypes du Mans dans la catégorie LMP2. Richard a remporté sa première course lors de l'Asian Le Mans Series 2013 à Fuji. 

En 2014, Richard a signé pour KCMG dans le Championnat du Monde d'Endurance FIA dans la catégorie LMP2. Gagnant 3 des 5 dernières courses, Richard a terminé 3e du championnat.

En 2015, Richard a de nouveau signé pour KCMG en WEC et est actuellement en tête du championnat LMP2 après la pole position et la victoire aux 24 Heures du Mans 2015.

2016 verra une année passionnante avec la signature de Richard avec Manor WEC pour disputer la catégorie LMP2 dans l'Oreca 05.